Notre porte d'entrée ! Notre Maison, une longue histoire... Colloque national 2011 actus colloque Colloque en reportage Le foyer de vie le camp de base de l'être La maison de retraite Des résidents hors les murs Art brut Ressources humaines Notre Maison Actus Fonds de dotation LiensLe Foyer de Vie a été refait à neuf il y a deux ans grâce à la détermination de l’association Notre Maison, la lucidité des financeurs et la célérité des corps de métier. Ce Foyer de Vie, organisé en trois unités (l’Envol, Claire Joie, ?), est une sorte de camp de base où les résidents se retrouvent trois fois dans la journée (petit déjeuner, repas du midi, dîner et soirée) – un camp d’où ils rayonnent vers une multitude d’activités rythmant leur quotidien. Le temps de Notre Maison est un temps qui prend activement le temps - une manière de l’habiter naturellement, sereinement… Conduire à l’usage de ses mains est une priorité de l’équipe de Notre Maison. Au-delà de l’occupationnel, il s’agit d’offrir à chaque résident la possibilité de s’exprimer, de faire, de construire – d’être. Plusieurs types d’activités sont ainsi proposés aux résidents. Source de vie économique Il existe ainsi une activité de sous-traitance, sous couvert juridique de contrats de parrainage signés avec quelques entreprises locales. Celles-ci accordent leur confiance – ce qui est un honneur ! – à des résidents chargés d’opérer un travail de conditionnement, cela tout au long de l’année, sauf période estivale. Justement, ce travail est rémunéré sous forme de dons fait à l’association Notre Maison, celle-ci en redistribuant l’intégralité au bénéfice de tous les résidents – ce don est appelé « l‘aide aux vacances ». Une fois par an, un diplôme et un label « Entreprise locale, citoyenne et solidaire » est remis aux chefs d’entreprises qui ont fait le pari d’Aromas : donner, recevoir, partager… Les médias locaux suivent attentivement cette démarche qui fait que les mondes se rencontrent. Source de lumière Par ailleurs, durant les trois premiers jours de la semaine, les résidents s’approprient deux autres activités. L’atelier Bougies, comme son nom l’indique, fabrique des bougies imaginées par plusieurs groupes de 8 à 10 personnes – formes, couleurs, parfums, tout est possible ! Chacun réalise sa bougie de A à Z, les séances durent 1h30 pour une raison précise, à savoir le temps de concentration. Des séances plus longues risqueraient de mettre les résidents en situation d’échec. Suivant le concept Gildewerk (fondation Gildehund, Pays-Bas), la fabrication des bougies requiert l’emploi de matières premières fiables, d’excellente qualité, qui satisfont aux critères les plus stricts. Ainsi, toute la production de l’atelier peut fièrement afficher le label « Artisanat solidaire » - sachant que le produit de la vente des bougies sert uniquement à renouveler le stock des matières premières. Source de création artistique Le troisième atelier, c’est celui de la terre cuite. Ici, les résidents volontaires sont invités à mettre la main à la glaise ! Il s’agit d’imaginer et de fabriquer des bougeoirs, des cendriers, des vases, des statuettes… - et des objets d’art peuvent surgir, illustrant eux aussi tout un savoir-faire mis en valeur lors d’expositions organisées en Petite Montagne et auxquelles Notre Maison est régulièrement invitée. Un autre versant, et non des moindres, caractérise la vie du Foyer, source de créations. En effet, la sculpture (pierre et bois notamment), la peinture, le dessin participent de l’art brut, « inventé » et reconnu par Jean Dubuffet (rendez-vous dans notre rubrique Art brut !). On ne peut rester insensible à la qualité voire à la fulgurance de certaines œuvres. Les résidents peuvent aussi pratiquer le bricolage tout simplement, le chant, le théâtre… Source de recherche documentaire Enfin, un atelier baptisé « Recherche » incarne une sorte de fil rouge irriguant toutes les unités de vie et l’établissement. Des résidents volontaires mènent actuellement une mission d’investigations sur la Franche-Comté – histoire, géographie, patrimoine, savoir-faire, économie, culture… la région est explorée tout au long de l’année comme en témoignent des panneaux didactiques, nourris au fil des recherches documentaires. Ce fil rouge est en fait une trame à partir de laquelle se construisent les animations fédérant les activités de jour et celles propres à chaque unité de vie. L’atelier « Recherche » ajoute du sens et de la complémentarité dans la vie quotidienne du Foyer, structure les sorties et les visites de découvertes, inspirant l’écriture de reportages (articles, photos, vidéos). Nota Bene Lecture et détente Quelques résidents participent aux séances « maintien et développement des acquis scolaires » : lecture, écriture, sorties à la bibliothèque d’Aromas. Certains résidents, plus dépendants que d’autres, bénéficient d’une stimulation « détente/bien-être » reposant sur la méthode Snoezelen (démarche d’accompagnement multi-sensoriel).
Foyer de vie ........ Le camp de base de l'être ...........
Le parc, lieu emblématique du temps Il est loin le temps où les journées étaient rythmées par les travaux agricoles, les terres environnantes étant des terres nourricières, au sens premier de l’adjectif. Là où poussaient les carottes, les haricots verts, les pommes de terre, s’étend un parc peuplé d’arbres et de massifs de fleurs. Ce parc, poumon vert de l’établissement lui-même immergé dans un milieu naturel exceptionnel (bois, champs, prés tous azimuts), constitue un lieu emblématique multifonctions : les résidents y piqueniquent, y jouent, s’y promènent, s’y reposent. Chaque année, le parc accueille la fête de l’été qui réunit environ 600 personnes, familles et amis confondus. Chaque année Notre Maison participe au concours départemental de fleurissement organisé par le Conseil général du Jura – lire en rubrique Actualités ! Le parc, entretenu par notre « Monsieur Espaces Verts » avec l’aide de quelques résidents volontaires, témoigne du temps qui passe, des saisons qui se succèdent
La liberté des résidents, une base communautaire Chaque résident, dans la mesure des ses moyens, est libre de participer à toutes les activités comme il est libre de se déplacer dans l’enceinte de Notre Maison. Ainsi, un résident travaillant à la sous-traitance peut tout à fait s’absenter une heure pour faire du sport ou aller sculpter, bricoler… En respectant un planning bien sûr ! En fait, chacun vaque à ses occupations dans la Maison, dans le respect des autres résidents, des moniteurs, de toute l’équipe (soignants, agents de cuisine, d’entretien, personnel administratif). Notre Maison est bel et bien un village, une communauté dont le fonctionnement repose sur la reconnaissance de l’autre.