Notre porte d'entrée ! Notre Maison, une longue histoire Colloque 2011 actus colloque Le foyer de vie le camp de base de l'être La maison de retraite Ressources Humaines Des résidents hors les murs Art brut Notre Maison Actus Fonds de dotation LiensRepères 1970 : Embauche des premiers laïcs salariés 1972 : Création d’une association autonome par rapport à la congrégation. L’Asile du sacré Cœur devient alors ‘’Notre Maison’’. La ferme, jusqu’ alors essentielle à la vie de la maison, cesse son activité. C’est le cas pour la plupart des Etablissement similaires. 1975 : Les enfants de moins de 14 ans ne sont pas accueillis. Ceux restant sont orientés vers un IME (conséquence de la mise en application de la loi de 1975). Début de l’accueil des adultes exclusivement en Foyer de vie appelé ‘’Foyer Amitié’’. 1986 : Aménagement architectural du Foyer Amitié 1998 : Ouverture et Agrément de la première Maison de retraite pour personnes handicapées du Jura encore seule institution de ce type en Franche Comté.
L’institution Notre Maison à Aromas est en capacité d’accueillir 140 personnes adultes handicapées. Elle comprend deux établissements qui fonctionnent en internat toute l’année. Ils disposent ensemble de la même infrastructure, enrichie par la création de ‘’Chemin Faisant’’, centre de formation d’étude et de recherches voués au handicap mental. L’Association ‘’Notre Maison’’ fêtera dans quelques années (2013) son cent cinquantième anniversaire. Créée en 1863 par la congrégation à la spiritualité franciscaine, la maison qu’elles ont ouverte a depuis toujours accueillies des personnes déficientes qu’on appelait alors ‘’les idiotes’’. Notre maison il y a une dizaine d'année. Depuis, il y a eu bien des changements ! La communauté des sœurs et les résidents partageaient la même vie : travail à la ferme, au jardin, à la forêt. La maison vivait en autarcie à l’image de son territoire d’accueil et des familles du monde rural et survenait quasiment totalement à ses propres besoins, comme c’était d’ailleurs le cas dans la plupart des familles du monde rural. Appelons cette longue période de 1863 à 1972 ‘’l’Asile du Sacré Cœur, espace d’accueil rural’’. La vie était scandée par les saisons, les récoltes, le soin du troupeau (20 vaches) et des animaux habituellement élevé dans toutes les fermes d’alors. D’emblée, la communauté – sœurs et pensionnaires – se soutenait de l’anthropologie commune d’inspiration chrétienne. Malgré la rudesse de la vie, cette maison a permis à nombre de personnes d’échapper au rejet lié au handicap mental, à l’exploitation de leur faiblesse voire à la maltraitance. Dès leur arrivée dans la maison, ces personnes étaient considérées comme dignes d’intérêt. Tout au long de leur vie, elles s’entraidaient et étaient sollicitées à être solidaire. Les plus âgées (les plus grandes) prenaient soins des plus petites. A leur décès, résidentes et religieuses partageaient le même cimetière implanté dans la propriété (toujours fonctionnel aujourd’hui). A ce jour, l’Association Notre Maison met en œuvre la mise à jour de ses projets, conformément aux injonctions de la loi de Rénovation Sociale et médico-social du 2 janvier 2002 et 2005. En 2004 naît le centre de formation ‘’Chemin faisant’’. Géré par l’association avec deux administrateurs responsables, ce centre de formation permanente organise et propose des stages de formation pour les salariés. Ces stages, ‘’in situ’’ à Notre Maison ont pour but d’améliorer la situation professionnelle. Un calendrier de stages est élaboré chaque année ; ils sont destinés aussi bien aux salariés mais également aux bénévoles de Notre Maison et aux autres associations œuvrant dans le même secteur d’activités. Notons les applications à long terme: -L’approche de la vie civique -Découverte de la civilisation médiévale -La construction de l’Europe, et bientôt l’approfondissement de la vie de la région Franche-Comté.
Notre Maison, une longue histoire ! L’Association ‘’Notre Maison’’ fête en 2013 son cent cinquantième anniversaire